Probité – Respect – Transparence

Réflexion et Vision à partager

Le 25 janvier 2021

 

En cette année 2021, nôtre individualité, notre civilisation et notre monde, montrent de grands signes d’essoufflement et de faiblesse voire de fin de civilisation. Cela nous alerte peut-être sur une extinction partielle ou totale ? Cet instant nous inspire de grands moments de réflexion, de questionnement sur notre présent et sur la logique du passé qui nous ont conduits à ce constat. Instinctivement nous serions presque tentés de rejeter cela, de critiquer, voire d’accuser x ou y mais cela n’a aucun sens car nous sommes tous responsables. Nous avons participé à l’état de notre présent inconsciemment ou par ignorance.

Alors qu’être et que faire ?

 

La première solution, est de se réparer individuellement, d’intégrer dans l’unité, l’acceptation et l’Amour inconditionnel, toutes les parties de nous-même qui se manifestent dans la colère, le déni, la confrontation, dans la guerre physique ou psychologique. Cette réparation et guérison, cette (R)évolution intérieure, et la paix qui en découlera permettront de reconstituer, de donner toute la puissance à notre Être Libre et Souverain.

 

Cet état est capital puisqu’il nous permet de ne plus subir les forces extérieures mais de retrouver notre processus de créativité interne qui est le fondement de l’Être Humain et nous rend notre pouvoir de création et cela dans la non-violence vis-à-vis des plus faibles spirituellement.

 

Aujourd’hui un immense espoir nous est offert, une opportunité magnifique, par la situation historique et présente de notre territoire. La Voie libre que représente le contexte de la Savoie ouvre une fenêtre à saisir vers un monde nouveau.

Au-delà de toutes nos certitudes, de tout notre passé et de l’histoire, des connaissances et traditions, nous sommes devant un immense vide au pied duquel, libérés de tout notre passé et de nos peurs nous pouvons avancer avec la vision et le rêve d’un état idéal. Nous ne savons pas encore à quoi il ressemble. Nous savons seulement ce que nous ne voulons plus et nous avons des souhaits sur la liberté des hommes et sur leurs capacités à s’épanouir dans la créativité et l’émerveillement, dans l’harmonie avec les autres et l’environnement.

 

C’est grâce à ce chemin et à la Co-construction humaine, qui reposent sur les bases des lois de la vie et du respect du vivant, que nous forgerons notre avenir. C’est dans la conscience de l’intelligence et de l’Amour, dans une attitude bienveillante envers nos concitoyens et les futures générations, que malgré les épreuves, la foi dans les lois de la vie et notre enthousiasme sont plus forts et ainsi par effet domino nous avons l’ambition d’inviter chaque nation à repenser son fonctionnement selon l’élan de Vie qui lui est propre et, peut-être, être une source d’inspiration pour certaines d’entre elles.

 

Le préambule de la constitution est la base minimum et connue à ce jour pour faire les premiers pas sur le chemin de cette belle aventure !

C’est notre préalable officiel servant de guide pour nos valeurs et actions dans l’attente de la future constitution de l’Etat Souverain de Savoie.

 

 

 

 

Préambule

 

 

Lorsque dans le cours des événements humains, il devient nécessaire pour un peuple de dissoudre les liens politiques qui l’ont attaché à un autre et de prendre, parmi les puissances de la Terre, la place séparée et égale à laquelle les lois de la nature lui donnent droit, l’évolution actuelle de l’humanité et la dictature à laquelle nous sommes confrontés nous obligent à déclarer les causes qui le déterminent à la séparation.

 

Considérant l’histoire de la Savoie et du comté de Nice, l’irrégularité flagrante du vote lors de l’annexion en 1860, les conditions de la signature du Traité de Turin, le non-respect du Traité de Paix de 1947, suivis de nombreuses autres manipulations largement documentées.

 

Considérant l’état de la situation actuelle du territoire, qui nous montre qu’à travers tous les traités la souveraineté est de fait « acquise », nous n’avons pas en théorie la nécessité de nous battre contre l’occupant, mais à affirmer notre détermination par la désobéissance civique ; refusant en cela l’aliénation des « droits humains » imposés par la république française. République qui en violant régulièrement nos droits, nous appelle à nous lever pour retrouver notre identité et notre souveraineté. Il en va de notre avenir et aujourd’hui de notre survie.

 

Considérant la situation mondiale totalement déshumanisée, nous sommes face à la nécessité impérieuse de restaurer au plus vite l’Etat Souverain de Savoie. Un État qui s’engage au nom des futures générations comme un phare qui nous guidera vers l’idéal des valeurs du cœur empreint de l’Éthique Vivante. Ce rêve nous donne la force et le courage de nous fédérer autour du Sénat Souverain pour bâtir un projet dont nous espérons être fiers et ainsi réinventer ce territoire alpin neutre et en paix comme un chef-d’œuvre d’intelligence, de bien-être et de bonheur.

 

En conséquence, Le Sénat Souverain de Savoie, expression du Gouvernement Provisoire, reconnu comme organe International et seul interlocuteur officiel de l’Etat de Savoie (ex- départements 74 et 73 & comté de Nice) déclarons :

 

Au nom de l’Unité de Conscience*, Nous, peuple souverain et créateur de Savoie nous nous engageons dans la voie de la liberté et de l’autonomie. Nous revendiquons le droit suprême à l’expression de la vie dans son aspect le plus beau et sacré. Le droit à la créativité nous conduisant à l’émerveillement, en conscience et avec l’intelligence du cœur, cette vision nous engage dans les articles suivants :

 

 

(*Au nom de l’Unité de Conscience ou de Dieu) exprime notre lien individuel à la

Source et à la Vie comme étant une partie de nous-même, en tant que Créateur et Créature, avec une intention déchargée de toute considération religieuse, politique, du passé et n’appartenant à aucun groupe quel qu’il soit. Il s’agit là d’une intention pure pleine d’ouverture, de tolérance et d’amour.)

 

Articles !

 

Art. 1 : Constitution

 

Le Sénat Souverain de Savoie s’engage à garantir la Constitution qui sera proposée au peuple sur la base des principes inaliénables de la Déclaration Universelle des Droits Humains et de la Charte de la Terre (art. 3).

Au-delà des aspects et textes classiques cette Constitution comportera des points spécifiques liés à la prise de conscience de l’Humanité et à la nécessité impérieuse d’inclure la protection de notre territoire et de la planète comme étant des biens sacrés.

Notre ambition est de devenir un Etat modèle dans la gestion de l’équilibre des potentiels du territoire en lien avec l’évolution de l’humanité et de tenter ce défi au nom et avec les Savoisiens

 

Art. 2 : Conseil des sages

 

Nous proposons une gouvernance par un conseil des sages où toutes les tendances seront proportionnellement représentées ; non par des oppositions de partis politiques mais par des idées complémentaires destinées à être transformées en proposition gagnant-gagnant et débouchant par le haut sur des solutions créatives menant à l’évolution de l’ensemble.

 

Art. 3 : Charte de la terre

 

La Terre est un être vivant avec ses équilibres biologiques, ses rythmes et sa biodiversité comme des éléments essentiels à la durabilité de l’espèce humaine, cela nous impose une prise de conscience sur notre relation avec elle par une attitude respectueuse et durable. Notre territoire deviendra un exemple d’intégration de la vie actuelle et future au sein de notre nature Alpine exceptionnelle. A ce titre, le 3S s’appuie sur la Charte de la Terre : (https://earthcharter.org/)

 

Art. 4 : Respect du droit

 

L’Etat de Savoie s’engage à promouvoir et respecter la liberté individuelle, les droits universels de l’Homme et ceux de l’Humanité.

Il s’engage à créer un Etat libre où les citoyens pourront jouir de liberté et de bonheur. Ainsi nous aurons la possibilité de vivre pleinement l’aventure de la vie et de la nature. Cet encouragement à s’engager vers plus de créativité, d’innovation, de responsabilités avec potentiellement des prises de risque, sera notre moteur, source de réalisation et d’épanouissement.

 

 

 

Art. 5 : Monnaie et finances nationales

 

Au niveau économique nous favoriserons au maximum les points forts actuels : l’industrie, le tourisme et l’agriculture ainsi que les nouveaux métiers et secteurs liés au changement important que nous impose l’année 2021 et ses multiples crises.

 

La monnaie naturelle dite ‘livre savoisienne’ reprendra son cours normal et sera indexée sur nos réserves d’eau pure. L’eau sera dorénavant considérée comme le patrimoine financier de la Savoie. Toutes atteintes à sa qualité – pollutions diverses – seront dorénavant assimilées à une violation du Trésor du pays et de son patrimoine tant naturel que monétaire.

 

La Banque de Savoie, sous l’autorité de l’État aura autorité à battre monnaie sur notre territoire. Tout le système monétaire sera repensé de façon éthique pour éliminer les pièges des intérêts, de la dette et de la création monétaire.

Un pourcentage du budget de l’État sera attribué pour participer à des projets en coopération avec les pays en développement.

 

Nous mettons en réflexion et à l’étude une nouvelle forme d’économie où la rentabilité, l’actionnariat, la recherche effrénée du bénéfice et la surproduction au service de la finance feront place à la Coopération entre tous les acteurs économiques. Pour ce faire l’État de Savoie favorisera prioritairement les Sociétés Coopératives au détriment de l’actionnariat.

Cette idéologie suicidaire actuelle sera remplacée par une évolution intelligente basée sur la raison et le bon sens, avec des valeurs humaines de partage, de sens commun, de respect, de consommation raisonnée, et d’augmentation du bonheur humain et de sa joie de vivre dans un milieu respecté et magnifié.

La charge de l’Etat sur les citoyens et les entreprises sera corrigée, et les prélèvements d’impôts seront étudiés pour être les plus bas d’Europe, moins de 1% sur les transactions y compris financières et suppression de tous les autres impôts (tva, urssaf, rsi…). Ce sera une simplification complète de la fiscalité au-delà de toute espérances. La monnaie ne dépendra plus du système bancaire.

 

Art. 6 : Agriculture et élevage

 

L’agriculture et l’élevage sur la base de notre devise seront rapidement incités à passer aux normes dites ‘Bio’ avec l’introduction des nouveaux concepts telle la permaculture par exemple. Les pesticides et produits chimiques seront strictement interdits. Ces derniers seront reconnus comme portant atteinte à notre patrimoine monétaire, écologique et humain. La biodiversité et l’ensemble de la vie terrestre auront les mêmes droits à la vie et au respect.

Tout élevage intensif ou en batterie sera interdit sur notre sol, y compris l’usage de produit ou alimentation OGM avec pour obligation de respecter le bien-être animal et leur santé tout comme celle des consommateurs.

Il sera également totalement proscrit d’importer tout ce qui est contraire à la Charte d’Éthique et à la Constitution de la Savoie.

 

 

 

Art. 7 : Entreprise et commerces

 

La liberté d’entreprendre sera encouragée. Des modèles d’entreprises participatives seront mis en place avec respect de l’environnement et acceptation d’une « croissance raisonnée et intelligente » dans la conscience du respect du vivant.

La formation des leaders sera axée sur la réussite de l’entreprise, chacun étant conscient de l’importance des facteurs humains et du développement personnel et autant que collectif. Cela pour des produits et des services utiles et ayant des conséquences positives pour le développement de la société et de l’environnement (référence du modèle E.F.Q.M., European Foundation of Quality Management) dans la vision de l’excellence.

L’innovation sera favorisée dans tous les domaines de la société, elle sera au service de celle-ci pour répondre à ses besoins.

L’économie touristique devrait se renforcer par l’embellissement et la préservation des milieux naturels. Redonner à nos paysages plus de beauté et de prestige ainsi qu’aux villages comme aux villes et tendre vers une diminution de l’aspect disgracieux et inesthétique des périphéries urbaines.

 

Art. 8 : Accompagnement à l’enseignement

 

Concernant l’enseignement nous créerons de nouveaux programmes basés sur la créativité, le développement de l’individu et du collectif : sport, attitude positive, respect de soi, des autres et de l’environnement.

L’accent sera également placé sur l’enseignement de notre Constitution afin de donner les moyens aux enfants d’être des citoyens responsables et de connaître les droits et les lois, dans le cadre national et international.

Promouvoir la responsabilité et l’esprit d’entreprise avec des capacités d’analyse, de discernement, de bon sens et de passion pour l’épanouissement des jeunes. Favoriser la réflexion, la communication, l’intelligence émotionnelle, l’esprit critique constructif, l’engagement dans une société qui attend leurs contributions.

Seront également enseignées les valeurs du cœur et de la devise du pays.

Une place importante sera donnée aux différentes méthodes d’éducation alternative. Le respect des convictions spirituelles, des cultures et des philosophies sera également mis à l’honneur avec une vision de culture internationale

 

Art. 9 : Média

 

Les médias et la télévision devront se restructurer complétement pour obéir à des critères de qualité, ils devront délivrer de vraies informations objectives réelles et libres, dégagées de toutes tutelles et asservissement. Ils devront fournir des reportages sur la base de réflexions et d’analyses intelligentes, et une information à forte plus-value culturelle, qui puisse participer au progrès de la société et de notre planète.

 

 

 

Une académie internationale du journalisme sera également mise en place ainsi qu’un code de déontologie avec conseil de surveillance représentatif des différentes opinions de Savoie. Une agence de presse de Savoie sera garante de l’indépendance et de l’impartialité des médias, et sera en alerte sur les notions de transparence et de conflits d’intérêt. Ceci afin de diffuser des évènements de façon impartiale et pluraliste tenant compte de toutes les opinions

 

Art. 10 : Santé

 

Nous allons vers une thérapie pluraliste et préventive basée sur une médecine holistique et vers une éducation à la santé et au bien-être.

L’Etat de Savoie met en place une Académie Internationale de médecine à Annecy, formant à toutes les techniques ancestrales et alternatives tout en gardant une juste place aux techniques chimiques dites d’urgence en complète indépendance des complexes pharmaceutiques. Laboratoires qui seront strictement encadrés et contrôlés par l’État et n’auront plus aucun privilège ni droit d’ingérence dans le champ universitaire ou sur le territoire tels les pharmacies et cabinets de soin.

L’enseignement médical, tenant compte de l’expérience de toutes les approches thérapeutiques présentes sur notre planète, mettra fin à la soumission aux dogmes imposés par des intérêts privés. Supprimant par là-même l’obligation vaccinale en rendant une véritable autonomie de santé et de choix à tous. Chaque produit sera contrôlé par des laboratoires indépendants sous couvert de l’État.

Une réflexion collégiale approfondie préparera l’avènement d’une nouvelle médecine, ouverte et efficace, connectée et s’inspirant de la Vie et de la Nature. Tous les systèmes de dictature seront dissouts (tous les ordres professionnels du monde médical) et permettront de passer d’une médecine de « profits de la maladie » à une stratégie préventive de la santé !

Le bannissement du Conseil de l’Ordre des médecins sera réalisé au profit d’un « Conseil de la Santé » représenté par des spécialistes de chaque discipline enseignée, et garant de la nouvelle médecine, respectueuse des mondes humains, animaux et végétaux…

Le vrai remède à la santé étant l’expression de la vie créative sous tous ses aspects !

 

Art. 11 : Justice

 

L’État de Savoie mettra en place une Université Internationale du Droit à Chambéry, où seront formés tous les personnels juridiques sur la base de l’Éthique Vivante et de la DUDH (Déclaration Universelle des Droits de l'Homme)

Une école de formation sera également réservée aux citoyens afin qu’ils puissent exercer leurs pouvoirs de réglementation et d’application de la Constitution. Ces derniers participeront aux commissions citoyennes étant chargés par tirage au sort de réguler et juger les malversations éventuelles des dirigeants des différentes administrations, y compris le personnel juridique, force de maintien de la paix, voire les militaires. Les citoyens manifestent donc ainsi leur souveraineté, abolissant de cette façon tout jugement corporatiste.

Ces Conseils citoyens seront composés d’un tiers de spécialistes du sujet traité et deux tiers d’habitants pris au hasard, évitant ainsi toute corruption.

 

 

Art. 12 : Sécurité

 

L’esprit de répression sera banni sur notre sol, au profit de la responsabilisation et de la solidarité, sachant que tout(e) citoyen(ne) sera considéré(e) comme responsable et respectera spontanément et naturellement les lois du pays. De fait tous moyens de contrôle tels les radars, caméras et autres drones seront interdits sur notre sol et la surveillance du respect sera assurée par des ‘gardiens de la paix’ au service de la nation et du peuple.

Véritable système immunitaire, la fonction de ces Gardiens de la Paix et de l’armée, sera de protéger l’intégrité des habitants de la Savoie et non de les réprimer. Leur rôle étant avant tout celui de faire appliquer l’esprit des lois et la garantie des Droits Humains.

Dans le cadre de la défense de l’intégrité de la Nation, tout citoyen majeur devra s’acquitter d’une formation annuelle d’une semaine par les forces armées.

 

Art. 13 : Urbanisme et Propriété

 

La gestion du territoire sera repensée pour une meilleure gestion de la construction immobilière : l’idée est de mettre fin à la spéculation et à la course insensée du tout béton, de ne plus suréquiper les centres touristiques et les stations d’hiver ou sur-construire des logements secondaires qui restent vides durant l’année tout en enlaidissant notre environnement.

Priorité sera donnée à la construction écologique bois et au respect des normes énergétiques, dont la protection des radiations sous toutes leurs formes. Le logement devant être considéré comme un lieu de protection, de bien-être et de santé.

La spéculation immobilière ne sera plus de mise sur notre sol, le but étant que les habitants et nationaux puissent se loger prioritairement et décemment dans des conditions leur permettant d’échapper à la spéculation.

 

Art. 14 : L’art et la Culture

 

Une priorité sera donnée à l’art et la culture, dans leur facilité d’expression, favorisés au niveau de l’éducation, et soutenus dans leur application et représentation. La culture artistique est un facteur essentiel de la richesse de vie du peuple, favorisant les relations bénéfiques, enrichissantes et constructives et participe ainsi grandement à son épanouissement et éducation vers une Paix intérieure et extérieure.

 

Art. 15 : Autonomie d’énergie

 

Une académie des Sciences et Technologies consciemment placée sous le concept du respect du vivant, mettra en pratique l’adage selon lequel la science sans conscience n’est que ruine de l’Âme…

Elle permettra d’étudier et de mettre en œuvre toutes les solutions énergétiques d’avant-garde qui existent déjà et qui restent bloquées par des brevets détenus illégalement par des multinationales, notamment l’utilisation de l’énergie libre dont Nikola Tesla avait fait l’expérience voire les moteurs à hydrogène ou magnétiques.

 

 

Art. 16 : Création d’un organisme vivant et régulateur

 

Le Sénat a le devoir de créer un organisme garant de la vision, du préambule et de la future constitution afin d’assurer l’effectivité des principes, droits et devoirs proclamés par la présente déclaration, y compris en organisant des mécanismes permettant d’en assurer le respect. Rendant vivant ces actes, par l’éducation, la capacité à l’évolution et au changement stratégique et agile, en accord avec les réalités du moment et avec le peuple souverain.

Nous proposons au peuple un droit d’initiatives* « Référendum d’Initiative Souverain » Ainsi toute la population pourra devenir actrice de changements. Cet engagement populaire pourra nourrir l’évolution sur le principe d’une dynamique populaire participative et constituante.

(*ce droit est de suite effectif et applicable sous une forme allégée. Si aujourd’hui une action est possible pour améliorer la vie des savoisiens dans ces temps incertains et troublés, il est demandé une requête signée par trois cent citoyens de l’État souverain de Savoie et celle-ci sera immédiatement traitée et défendue par le cabinet d’avocats (représentant du futur Ministère de la justice au tribunal de Chambéry)

 

Nous appelons, tous les acteurs et habitants de l’État de Savoie à cesser d’être les jouets d’un État où règne le mensonge, l’ignorance et la peur. Nous vous invitons à reconsidérer la vie grâce à l’émergence de la vérité, de la connaissance et par la vibration de la joie qui sont les éléments clés de la créativité et de la liberté.

 

En conclusion, Nous proposons à tous les Savoisiens et toute la population des territoires de Savoie de s’approprier notre vision de l’avenir, de la partager et de venir nous rejoindre dans cette démarche pour réaliser ce rêve commun, le partager et nous libérer par une action commune au service de tous.

L’exemplarité de la Savoie sera un modèle pour devenir une solution pour la France et les autres nations, un exemple, une réalisation portée par une vision bienveillante et constructive.

 

 

 

 

Le Sénat Souverain de Savoie